La Fête à Limoges

Limoges, plaque tournante de la Fête.

Depuis des années, Limoges, ville au cœur du Limousin ne fait plus parler d’elle seulement pour sa porcelaine mais pour son important trafic de Fête. Les habitants désemparés attendent une réaction des élus locaux et des forces de l’ordre face à ce niveau de Fête décadent.
Nous nous sommes infiltrés au cœur de ce trafic dans les facultés de Maïeutique, Médecine et Pharmacie, où sévit l’ACE2MPL, l’association de la Fête en France.

A la tête de cette association, des étudiants en maïeutique, médecine et pharmacie, au premier abord des étudiants comme les autres mais en regardant de plus près ces jeunes  sont différents …

Avant chaque Fête la même tenue, la combar, deux couleurs : vert et rouge (et violet maintenant) qui sont, selon un témoignage, celles de la Plus Belle Ville de France : Limoges.

C’est toujours les mêmes gestes, d’abord la jambe gauche, toujours, chaussette, chaussures, puis la jambe droite et puis une gorgée de Salers (ndlr : si t’as prononcé le « s » à la fin t’es pas un vrai et va boire de la jacqueline, tocard). Mais comme nous le précise François Mitterrand (étudiant souhaitant garder l’anonymat, que nous avons interviewé à visage flouté), combar ou pas, une Fête peut survenir à tout instant.

Ce qui inquiète les autorités, c’est le caractère nomade de ces étudiants limougeauds. Régulièrement lors de rassemblements des plus sérieux (ndlr : AG, Congrès, RP, WEI …) ces étudiants n’hésitent pas à apporter dans le fond de leurs poches des quantités astronomiques de Fête.

Aucun risque pour les étudiants limougeauds, mais pour les autres étudiants de France non accoutumés à la Fête, le danger est réel. Plusieurs étudiants tentant d’imiter les Fêtards ont explosé en plein vol (ndlr : tel un avion russe).
« Ce qui inquiète la population ce sont les règlements de comptes, au bar » témoigne Etienne. « Une fois j’ai vu deux jeunes limougeauds vider leurs poches, poser tout leurs jetons conso au bar. Puis regardant une petite main d’un regard vide ils lui dirent : Tapis. ». La larme à l’œil Etienne a préféré stopper son témoignage.

Alors que notre pays connait une crise financière sans précédent, le marché de la Fête lui, se porte à merveille. Les générations passent mais la Fête reste.

Limoges, Plus Belle Ville de France, centre reconnu de la Fête, Limoges ma ville, Limoges, SEC.